L’atelier de Philippe et Claire Baudras,

            Nous voulons, dans ce qui suit, vous les faire découvrir un peu plus.

            Philippe est originaire de Laizé, a eu un parcours très classique.

            Nous pouvons penser qu’il a été attiré très jeune par l’ébénisterie puisque c’est l’orientation qu’il a prise dès la fin de sa scolarité. Après avoir obtenu le CAP d’ébénisterie il passe le brevet de technicien en ameublement en 1984, puis se plonge dans l’histoire de l’Art en faculté à Lyon. De retour du Service Militaire, il effectue un stage chez Daniel Cambie à Cortembert. Peu de temps après, il y rentre de nouveau comme ouvrier et y restera jusqu’en 2001, d’abord à Cortembert, puis à Cluny.
            En 2001, il se met à son compte à Laizé, mais y restera peu de temps, ayant repris dès l’année suivante, l’entreprise de son ancien patron. Il va alors s’installer à Cluny, au 18 de la rue de la porte de Paris

Quant à Claire, son parcours est beaucoup plus éclectique. Bien que l’ébénisterie ait été pour elle un rêve d’enfant depuis le jour où, à sept ans, elle découvre la marqueterie, elle mettra en effet trente ans pour réaliser son rêve.
            En effet  après avoir obtenu le bac en 1990, elle fait un DEUG d’histoire. A ce moment là, elle est passionnée d’archéologie et fouille beaucoup, Elle aurait voulu être ébéniste, mais à l’époque c’était difficile pour une femme, aussi elle s’est alors orientée vers le développement photo, la prise de vue ayant toujours été un de ses hobbys préférés.
Après avoir obtenu le CAP Photo , elle devient rapidement responsable de minilabs photo.
L’intrusion de l’informatique dans le domaine de la photo l’ayant mise au chômage, elle est obligée de changer d’activité et cette fois elle va donner corps à son rêve d’enfant en s’orientant vers l’ébénisterie. Elle va alors entreprendre la formation en conséquence : CAP d’ébénisterie en 2008, CAP de sculpture en 2009, CAP de marqueterie et de tournage sur bois en 2010.

Dans le cadre de cette formation, il lui fallait un maître de stage ; domiciliée à Prissé, la proximité de Cluny la conduisit à choisir Philippe. La suite, Philippe l’embaucha et …. l’épousa.

            Philippe fait de la restauration et de la fabrication de meubles sur mesure.
Les bois régionaux comme le noyer, le merisier, le frêne, le chêne sont principalement utilisés.
Toutes les idées ou volontés de fabrication peuvent être discutées.
Claire est spécialisée en marqueterie et en stylos tournés.